Compte-rendu  /  Photos  /   Vidéos

Cpte-rendu Ski Rando 29 avril au 1er mai 2017

Secteur du Vignemale

J1 : montée au refuge des Oulettes et col d'Araillé

"Merci qui ?"

 Si vous lisez le compte-rendu du Caf de Tarbes, dont un petit groupe était au refuge des Oulettes lors de ce week-end du 1er mai, vous comprendrez mieux les vertus du LHM. La "cacophonie au refuge la veille" dont fait état le billet du Caf est bien liée à notre groupe d’indisciplinés même si le niveau de décibels s’élève rapidement à coté d’un groupe de ficus. Mais ce qu’ils ne savent pas encore, c’est pourquoi ce foutoir.

 

"Merci qui ?". Pas à la fatigue qui peut provoquer un certain relâchement. La montée au refuge samedi matin était un peu pénible à cause du manque de neige, nous avons marché pendant 2h30 avant de chausser les skis. Ni à la montée l’après-midi au col d’Araillé qui a contenté notre appétence de glisse avec une belle descente dans une neige étonnamment légère. Bref pas de quoi être exténué ! Mais c’est bien à Jacquie et Michel que nous devons cette euphorie et ce fil rouge. Nous laisserons à chacun le plaisir de découvrir ou pas qui se cache derrière ce couple devenu célèbre au LHM le temps d’un week-end, même si lundi soir, au retour de notre balade, le site a dû battre des records d’audience dans le luchonnais ! La soirée à l’origine de la cacophonie s’est achevée sur un show exceptionnel de Christian interprétant Claude François entouré de ses clodettes ; une vidéo sera bientôt disponible sur le site du LHM. Par ailleurs, nous ne manquerons pas d’envoyer l’adresse de Jacquie et Michel au caf de Tarbes.

 Bénédicte

Cpte-rendu Ski Rando 29 avril au 1er mai 2017

Secteur du Vignemale

J2 : Hourquette d'Ossoue

Malgré un réveil à 6h du mat’ et un départ vers notre objectif revu à la baisse vers le Petit Vignemale, nous ferons demi-tour à la hourquette d’Ossoue, la neige et les bourrasques nous empêchant de progresser plus loin. La journée se poursuivra au refuge, temps long pour certains plus habitués à être connectés ou occupés mais qui réussiront à apprécier les qualités de cette vacuité. Pas d’éclaircies pour tenter une petite échappée vers le col des Mulets, comme l’aurait voulu les plus mordus de ski, mais alternance de siestes, lectures et belote agrémentés des crêpes d’Emma, l’ancienne gardienne du Maupas, qui a joué au piano le soir pour Christian (dont c’était l’anniversaire) le fabuleux destin d’Amélie Poulain de Yann Tiersen.

Cpte-rendu Ski Rando 29 avril au 1er mai 2017

Secteur du Vignemale

J3 : Col des Mulets et d'Aratille -  Vallon de Badète - Marcadau

Après une nuit de tempête, le Vignemale était à nouveau visible par intermittence entre deux nuages. Rapide échange entre Christian et Patrick pour savoir si nous tentions de monter au sommet, temps trop incertain. L’objectif sera donc de faire une boucle et de redescendre par le vallon du Marcadau. Départ du groupe vers les cols des Mulets et des Aratilles et descente dans une neige sublime, légère, élastique, juste ce qu’il faut d’épaisseur pour tourner sans difficulté. Un plaisir immédiatement prolongé par le passage d’un troisième col, celui du Chapeau, dont la longue pente de neige vierge menant au vallon de la Badete pourrait se résumer à un "hummmmm" collectif de gourmandise, à un concours de la plus belle trace sur la neige et à un énième "Merci qui ?" lancé à Christian et Patrick pour cette dernière sortie mémorable. Jacquie et Michel peuvent aller se rhabiller.

Bénédicte

Cpte-rendu Ski Rando 15 au 17 avril 2017

Secteur du Néouvielle

J1 : le refuge de la Glère via la Hourquette de Mounicot

C’est avec l’allant qui nous caractérise que le groupe fort de 18 membres est parti samedi matin de la station de Barèges, direction la Hourquette de Mounicot. Rapidement les conditions de printemps se font jour et c’est avec les skis sur les sacs que nous démarrons. Au lac deth Coubous, le brouillard s’est invité à la fête et il ne nous quittera que par intermittence. Cela n’empêchera pas nos guides avertis de nous conduire jusqu’au refuge de la Glère où nous attendait une équipe féminine bien sympa !

Marie

Cpte-rendu Ski Rando 15 au 17 avril 2017

J2 : Néouvielle

Deuxième jour, objectif le Néouvielle. Départ en neige dure sous un lever de soleil qui augure une belle journée qui sera rythmée, Pâques oblige, par la distribution de douceurs crépitantes ou pas, mais surtout chocolatées à souhait. Le passage de la brèche Chaussenque se fera en crampons. L’arrivée au sommet du Néouvielle nous comblera de toutes ses beautés blanches, avec un panorama en 360 comme on les aime. Retour par la même brèche qui sera le théâtre d’une sortie de route d’Olivier dans un virage, liée à la rupture de sa fixation avant ! Heureusement, le ski se plantera dans la neige quelques mètres plus loin !!! Rafistolage sous le soleil devant une foule solidaire (comme en témoigne les photos !!!!). Nous regagnons le refuge. Nouvel atelier de bricolage devant un public plus confidentiel d’experts en bricolage ; bref d’hommes évidemment !

Cpte-rendu Ski Rando 15 au 17 avril 2017

J3 - Mont Arrouy

Départ lundi matin vers le Mont Arrouy ; la caravane s’étire un peu, et c’est Olivier qui part en tête, skis sur le sac pour préserver la réparation de fortune de la veille. Nous arriverons au niveau  de l’antécime (2772m) où une fois de plus nous profiterons d’un paysage grandiose. La descente quant à elle tiendra toutes ses promesses, neige de printemps juste transformée ; petit moment de bonheur que chacun(e) savoure à sa façon : mines réjouies ou vocalises !  Petite séance de lézardage au soleil et c’est skis sur le dos que nous terminerons chez Louisette ces 3 journées qui auront été ponctuées comme toujours d’agapes, de belles montées, de beaux paysages, de belles descentes et d’anecdotes, avec un groupe, il faut le noter, rajeuni… Que ça dure !

Cpte-rendu Ski Rando 18 et 19 mars 2017
Objectif : Secteur et Refuge du Rulhe  (2185m)

Dix neuf valeureux et intrépides participants pour se lancer à l'assaut d'une des régions les plus sauvages des Pyrénées : l'Aston. Pour ce faire, un départ très pénible avec 1000m de dénivel à avaler… en télécabine, ça c'est du "sauvage" !

Passée l'agitation de la station, on commence la montée… par une descente (original) ! Magnifique vallon et remontée, enfin, jusqu'à la pyramide de Lherbes. Là, deux descentes possibles. A cœur vaillant rien d'impossible, nous décidons de les parcourir toutes les deux en faisant deux groupes. RV est donné à la cabane de Prat Redon et c'est parti pour une envolée d'arabesques dans un superbe vallon sauvage à souhait (l'Aston ! je vous dis).

A la cabane, point de traces du deuxième groupe emmené par Patrick. Qu'importe, commençons à manger, ça les fera arriver. Nous attaquons déjà le dessert quand un groupe de skieurs apparaît enfin. Ce sont bien les nôtres, mais visiblement, il en manque. Patrick n'est pas là, ainsi que Myriam et Sylvain.

Parmi les "survivants", Alain a le cheveu en bataille, le visage sanguinolent, un bâton pour skier dans les coins et nous dit s'être fait sauter la rondelle (à son age !). En fait, lui et Myriam ont étés victimes d'une vilaine neige qui les a fait tomber, pour lui sans trop de gravité mais pour Myriam avec à priori une rupture du LCA ! Pour ceux qui ne connaissent pas (moi, je me la pète car je suis un spécialiste de la chose), ça veut dire Ligament Croisé Antérieur et ça se situe dans le genou. Malheureusement, ça veut dire aussi impossibilité de continuer, appel des secours avec recherche de réseau téléphonique (je vous rappelle que c'est l'Aston) ponctuée par de multiples montées et descentes pour Patrick (ça l’entraîne pour le raid) !

A la cabane, nous nous voyons obligés de finir les bouteilles (qu'on leur avait mises de côté) avant d'entamer la remontée. Patrick nous rejoindra quand il pourra (ça peaufinera son entraînement pour le raid).

L'heure avance, il fait chaud, le soleil et le vin font leur effet, de grosses coulées descendent de la montagne, le piège se referme, c'est l'Aston !!! Un hélicoptère nous survole, certainement le taxi pour Myriam. Nous prenons les mesures qui s'imposent et finalement arrivons sans encombre eu vue du refuge de Rulhe. Nous espérons seulement que Patrick, seul dans cette immensité hostile, survivra !

Nous débarquons à peine au refuge que Patrick arrive. Il avait pourtant deux bonnes heures de retard sur nous (finalement, il n'a pas besoin d'entraînement pour le raid !).

Super accueil de Calou le gardien et découverte d'un refuge confortable, convivial mais… sans eau (ce qui à 50 pose quelques problèmes, surtout pour les toilettes). Bonne bouffe et bonne soirée où l'on a un chouilla fait la chouille, ce que l'on doit pouvoir appeler faire une "chouillette" !

 

Au réveil, la tempête de beau temps continue de sévir, il va encore falloir se tartiner de crème solaire ! Direction le pic des Calmettes pour la quatrième descente du WE pour laquelle je manque de superlatifs (tellement c'était bon). Puis remontée par les lieux du crime de la veille. Séquence émotion en voyant les traces des patins de l'hélico sur la neige et surtout celles des cinquante mètres de glissade d'Alain. Reste plus qu'à rejoindre le sommet du Rébenty pour un repas à la romaine sur l'herbe grassouillette et à se laisser glisser jusqu'à la bière par une descente "ventilée" sur les pistes de la station : 1700 de négatif pour 900 de positif. Bref, l'Aston, c'est terrrrrrrrrible !!!

 

Toute l'équipe du WE souhaite patience, courage et bon rétablissement à Myriam.

Christian. Photos de Marie.

 

Photos du 1er jour (samedi 18 mars) : haut des pistes d'Ax-Bonascre au refuge de Rulhe

Photos du 2e jour (dimanche 19 mars) Retour : du refuge du Rulhe au sommet des pistes de ski d'Ax.

Cpte-rendu Ski Rando du dimanche 5/03/2017.
Objectif du jour : Castillo del Turbón (2492m)
Tôt ce dimanche matin, le PC (Patrick-Christian) du LHM fait tourner son modèle nivo-météo-bonnehumeurmaison pour sortir 10 LHMistes de la morosité de nos sites de prévision préférés qui nous arrosent de vilains pictogrammes.
Surprise ! A 8h sur le parking de la gare, on nous annonce direction Valence ! Momo et Angélique nous attendent d’ailleurs déjà à Bossost. En route, on sélectionne quand même les montures les plus robustes -à quatre roues motrices même si les pneus sont  un peu lisses- car la route peut être longue et périlleuse. Mais au sortir de la bouche sud du tunnel de Vielha, c’est avec un sourire timide que nous voyons le plafond bas s’éloigner et un rayon de soleil pointer. Mais de neige, point ! On tourne à droite vers Las Paules, ça fait un petit détour pour Valence mais on ne sait jamais... Tout cela paraît bien sec mais passé le col d’Espina (1425m), les sous-bois se teintent de blanc et en tournant vers La Muria, c’est maintenant la route qui blanchit : il s’est passé quelque chose par ici la nuit dernière...
Le Castillo de Turbón sera ainsi notre ballade du jour. Pas la peine de courir toute l’Espagne quand on peut garer sa voiture sur la neige au départ de la piste qui remonte le bois de San Feliu.

Un petit gymkhana nous met en jambes dans le bois avant de remonter en file indienne le grand vallon de San Andrián bordé de calcaires chatoyants poudrés de blanc. Plein les mirettes, je vous dis, et ce n’est pas fini ! Skis aux pieds, nous remontons la crête du sieur Turbón, splendide balcon sur l’Aragon. C’est alors à chacun d’y aller de son sommet préféré : Cotiella, Peña Montañesa et Posets par ici, Vallibierne par là et l’Aneto au fond... Un petit vent frisquet nous pousse vers le col pour casser la croûte avant de lâcher les fauves dans les belles pentes douces qui invitent à la glisse. Et jusqu’au cul de la voiture s’il vous plait, après avoir néanmoins négocié, chacun dans son style très personnel, le border cross du bois labouré par quelques promeneurs sans spatules. Mais Las Paules c’est aussi son bar-camping*** au bord de la route qui a vu s’attabler plus d’un LHMiste de retour de rando, ski, escalade, ... Santé ! on l’a bien mérité.

Olivier, notre envoyé spécial lucho-belgo en vacances !

Cpte-rendu Ski Rando du sdi 4/03/2017.
Objectif du jour : la Vallée Blanche des Agudes (2261m)
2e journée d'initiation au ski de rando. Un petit groupe de 7 courageux à avoir maintenu leur inscription malgré une nuit de neige tempétueuse ! La nuit blanche de Christian lui a soufflé vers 3h du matin l'objectif de la rando : ce sera la vallée, elle aussi, Blanche !!! Pas besoin d'aller chercher loin ce qu'on a sur place et que cinq d'entre nous n'avaient jamais fait en hiver (en été non plus d'ailleurs !). Excellent choix approuvé par le ciel qui s'est dégagé et par le soleil qui s'est joint à nous.
Nous sommes les premiers à démarrer du parking enneigé. Avec Robert qui redouble son ini, il y a Myriam qui se lance dans le ski de rando. Notre valeureux guide tracera dans vingt centimètres de puff jusqu'à la crête d'arrivée du télésiège de Serre Doumenge à 2261m. Secteur vierge de trace car encore fermé au public.
Midi (le télésiège vient de se mettre en route), nous préférons redescendre pour aller manger à la cabane de Honteyre. La puff du haut va rapidement devenir pouf : chutes, virages à l'arrache dans une neige assez lourde, inégale, que les skieurs (les bons !) arrivent à dompter.
13h30 à la voiture. Chacun(e) va pouvoir ainsi se consacrer au côté obscur de sa vie : le ménage hebdomadaire à la maison...
Maïté
Cpte-rendu Ski Rando du dimanche 12/02/2017.
L'objectif du jour, le tuc de Conangles, abandonné car le mauvais temps vient d'Espagne. Côté français : vent annoncé avec rafales fortes.
Direction : Bourg d'Oueil

Nous partîmes à 16 malgré de sombres nuages ! Le mauvais temps arrivant d’Espagne, le tuc de Conangles fut annulé et c’est le Luchonnais qui prit l’avantage… Le choix fut fait de partir vers la Barousse, qui n’a de cesse d’après un certain barbu "d’être un territoire paré de toutes les qualitésy compris celle de repousser le vent...".

Au départ, un vent plutôt favorable car nous l’avions dans le dos ! Mais à mi montée, démarrage des hostilités car EOLE en avait décidé autrement. Plus nous montions, plus il prenait de la vigueur. Après une lutte acharnée face aux éléments, durant laquelle Patrick, la vielle peau, en perdit une réellement, extraordinairement rattrapée par André. Quel esprit d’équipe (en fait, un réflexe corporatiste entre l'actuel et l'ancien président) !

 

Encapuchonnés, courbés, pliant mais ne rompantpoint,  nous réussîmes à franchir la serre de Mont Cassan à l'ouest du port de Balés. Nous dépeautâmes sous le col au sud du sommet de Templa pour descendre par le vallon de Dardouet : descente agréable dans un superbe vallon ! Une petite remontée pour rejoindre la cabane sous le sommet de Séues, évidemment fermée… mais qui aura permis de jouir d'un moment de répit ponctué de bonnes agapes : un délicieux vin chaud, des biscuits et même un gâteau au chocolat !

De quoi reprendre des forces pour terminer cette journée à Bourg d’Oueil où nous n’avions pas vu autant de monde depuis fort longtemps ! Autour d’une bière servie par l'équipe de bénévoles qui fait tourner la station familiale de ski dont Francis, notre exilé énamouré Aspois, aujourd'hui sans son accordéon !

Le mot de la fin fut pour André "au moins aujourd’hui, on ne sentira pas le renfermé !" et pour Christian "aucun risque de chopper le chikungunya".

Mixréd

Cpte-rendu Ski Rando du sdi 11/02/2017.
Objectif du jour : le Tech (2138m)
Sortie débutants mais pas que ! Christophe et Sylvain ! Robert et Christiane qui ont délaissé les raquettes ! Michel qui récidive, le retour de René ! et les 9 autres...

 

Partis du parking de Cazaux Dessus (village après Cazaux-Frechet) en direction du vallon de Balencous ! On oblique à gauche pour remonter la pente du Tech. L'option du chemin qui serpente entre les arbustes et qui sera aussi celui de la descente s'impose ! Montée régulière, sans encombre, dans une neige qui augure de belles sensations à la descente ! Révision des conversions, juste ce qu'il faut.
La grisaille qui nous accompagne depuis le départ cède la place à une belle éclaircie qui ne nous quittera pas le temps du repas (chaleur, absence de vent, remarquables points de vues à 360°, une bonne bouteille de vin...) ainsi que pour toute la descente ! Quelle descente ! faite dans une neige qui a tenu toutes ses promesses ! Excellente, top... comme on l'aime quoi !
Une belle journée qui s'est achevée sans une bière... avec un gâteau industriel...
Il faut se ressaisir, vite ! tout fout l'camp ! o secours !
Marie, rédactrice

Cpte-rendu Ski Rando du 8/01/2017

 Objectif du jour : la Hourquette de Chermentas (2439m)

11 personnes pour la première sortie à la Hourquette de Chermentas  mais pas un seul appareil photo … désolé !!

Après l’annulation la veille de la sortie initiation pour cause de neige trop difficile à skier, onze courageux se sont lancés le dimanche sur des pentes pour le moins hétérogènes. Il y eut vraiment de tout. De la glace vive, des gobelets, de la croute, de la neige orange de mi novembre, le tout en moins de 10 mètres et comme ça de bas en haut, et le pire, de haut en bas aussi !

 

La montée plutôt tranquille a été appréciée de tous et surtout par Angélique qui avait oublié peaux et couteaux à la maison ! Quant à la descente, il valait mieux avoir de bonnes chaussettes … ainsi que de bonnes cuisses !!

Tout ceci n’a pas entamé la bonne humeur ni l’appétit du groupe qui a réussi à engloutir 4 gâteaux différents (épiphanie oblige) mais a calé sur le gros rouge qui tache et qui ramone d’un bout à l’autre du tuyau (porté par Jean-François), et ça, pour le LHM, c’est un échec, tout en étant une première !!!

Christian Comte, cadre bénévole et rédacteur

 

Photos d'avril 2016 prises en montant vers la hourquette de Chermentas.

A droite, le "couloir du string", monté et descendu par deux skieurs. De quoi émoustiller les esprits avec la pensée du jour suivante :

"Est-ce en raison de la proximité du string que le col s'appelle… "chermentas" ?

Le Pic Ramoun - 19/04/2015

Séjour en vallée d'Aspe - 6/7 avril 2015                           Pic d'Anie et Table des Trois Rois